Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le carnet de route de la famille Rolly


Com com

La vie n’est qu’une suite ininterrompue d’essais de communication avec l’autre.
Essais parfois gagnants pour l’une et l’autre des parties prenantes ce qui induit une vive satisfaction de part et d’autre, presque le bonheur. Malheureusement, c’est souvent le contraire qui se passe (binp).
Une personne s’exprime et l’autre comprend tout autre chose parce que son histoire personnelle, la conduit à prendre un autre chemin, une autre voie. J’ai beau savoir cela par cœur, cela me perturbe toujours quand cela arrive.
J’ai fait venir chez moi un laveur de carreau : Philippe de PROPRE VITRES. J’ai accepté son devis jusque là, tout baignait.
Quand j’ai vu qu’il nettoyait mes persiennes en les caressant doucement, j’ai un peu râlé, il a repris le travail, bon.
Quand j’ai vu qu’il a laissé une partie des ces dernières sales sous prétexte qu’il ne pouvait pas les atteindre, pas bon.
Quand j’ai vu qu’il n’a nettoyé qu’un côté des persiennes du patio et pas l’autre, j’étais éberluée. Son argument était que cela n’était pas dans le devis. Pour moi, il est inconcevable de nettoyer un côté et pas l’autre et c’est hallucinant de penser autrement.
Qu’est-ce que c’est déjà le contraire du bonheur ?
Que les hommes qui laissent des traces de malheur derrière eux, passent leur chemin, ma porte leur sera définitivement fermée.

Une suée SVP



Je suis tombée sur une affiche de pub en allant acheter mes vitamines dans un magasin de la place.
Le produit "Sweet Sweat" relève du miracle technologique et c'est exactement ce qu'il me faut. Un lien pour en savoir plus : cliquez ici
Le marchand enchanté de mon intérêt me donne un échantillon gratuit pour essayer.
Je boue d'impatience jusqu'au lendemain et dès 5H 45, je roule, remplie d'enthousiasme, jusqu'à ma salle de sport.
J'enduis la moitié de mon corps de crème visqueuse, une odeur agréable se dégage de moi, je suis fin prête.
Je pédale, je marche rapidement sur le tapis, je bouge, m'énerve, rien n'y fait je suis toujours sèche d'un côté comme de l'autre.
Au bout d'une heure et demie de bons et loyaux exercices, je me retrouve dans le vestiaire, en train de tâter mes fesses. Elles sont toutes les deux toujours aussi glacées. C'est là que je me rends compte de la gravité de mon problème, sweet sweat est trop sweet pour moi, il me faudrait du hard.
Je ne désespère pas et me glisse dans le sauna. T° :83° je m'allonge sur le banc du haut, l'endroit le plus chaud. Attente.... le sablier est presque bon à être retourné et je sens des gouttes de sueur perler le long de ma jambe. Enfin ! je transpire, mince c'est du côté non enduit que cela se passe comme si la viscosité de la crème avait bouché mes pores minuscules empêchant l'eau salée de sortir de mon corps. Je suis horriblement déçue, aidez-moi.

Nature morte de la salle de bain de mimi

Je continue à dessiner au crayon, comme les fleurs cela a la fâcheuse tendance à faner, je me suis lancée dans la nature morte. Pour ce faire, j'ai testé deux produits phare de la toilette branchée que vous reconnaitrez sur le dessin.
Le premier est le savon d'Alep (cliquer ici pour un lien). Il vient de Syrie et il est fabriqué à partir d'huile d'olive et de laurier.
Il a un look Bio d'enfer et une odeur qui porte en elle toute notre civilisation. Il laisse sur la peau un film particulier que j'apprécie beaucoup, on peut même l'utiliser sur le visage, il est parfait mais c'est surtout son histoire qui me fait rêver.
Le deuxième produit est sensé me réduire. 75% de cellulite en moins annonce la pub et en tout petit "si l'on s'en sert tous les jours". On prend donc un abonnement avec le labo, le piège ! Reste que c'est efficace sur moi, peut-être pas à 75% mais ma peau est plus lisse. Je ne sais pas si je poursuivrais l'aventure, si je serais toujours suffisamment riche pour subventionner le labo.









Soyons fou

J’ai entre les mains le numéro 12 d’une nouvelle revue achetée à Koné.
« Rajeunir Magazine ».
J’en suis accro…
J’hésite néanmoins à m’abonner.
Une vague crainte de me retrouver après un an à me débattre dans les affres de l’adolescence et après deux, à sucer mon pouce.
Le beau mannequin de la couverture porte gravé en rouge sur son front « jeun ». Ah ! Jusqu’où est-elle allée pour en arriver là ?
On y trouve des articles captivants à propos de piqures pour combler les rides, de crèmes miraculeuses tri-actives ou assurant la protection des mitochondries de la peau, de logiciel anti-Alzheimer, des 10 ans du Viagra.
Instructif….
Je tombe en amour : les manchons Gym Lympho Tonic Bras (lien sur le site) sont l’objet technique qu’il me faut. Mes triceps ont trop tendance à ressembler à des gants de toilette mouillés, je sens qu’une lutte inévitable doit s’engager rapidement.
Comme toute guerre, cela a un cout, celui-ci est raisonnable : 42,5 euros, mais livrent-ils ici ? Cela, je ne le sais pas encore.

Hier soir, dans mon lit, à l’heure de la recherche du sommeil perdu et la revue ouverte sur mes genoux, je pense. Une idée me vient….(vive les Bogros !)
Composons ! Les gros titres m’inspirent un nouveau jeu (un peu, c’est vrai, copié sur la sculpture sur prose).
Voici le texte :
Enjeu ingrat
Vos cris et pleurs
Trahissent
L’envie
« De déposer Sa chique »

Il s’agit pour vous, à présent de retrouver sur la page de couverture (ci-dessous) les groupes de lettres (1, 2 ou 3) qui ont été utilisés pour composer ce texte.
J’aurais aimé ne prendre que des lettres groupées par deux mais cela a été impossible. Alors, je me suis dit que l’on pouvait avoir deux jokers.
Ici, il s’agit du double « s » du mot « trahissent » et « po » pour « déposer ».
Il faut également ne pas utiliser deux fois les mêmes lettres d’un même mot mais les lettres différentes d’un même mot sont possibles.
Bon, je sens que vous ne jouerez pas. Cela n’est pas important.
C’est l’exercice de composition qui a été intense, hier soir, épuisant, je me suis endormie après avoir senti les synapses de mes neurones grandir, s’étirer pour essayer de trouver de nouvelles connexions, un boulot pas facile pour elles, vous vous en doutez bien.
Un bienfait ! Je me sens ce matin, plus intelligente.
Plus intelligente mais pas plus sage, j’ai toujours autant de mal avec la gravité, le temps qui passe, l’inéluctable.




Fidélité

Influencée par mes lectures féminines, je me suis laissée aller à changer de shampoing et d'après shampoing.
J'ai discuté avec mes petites copines de la pharmacie et j'ai décidé d'essayer les produits Klorane ci-dessous :



L'après shampoing, un tout nouveau produit, m'a séduite par son originalité et sa note exotique puisqu'il est fabriqué à base de beurre de mangue.
Je m'attendais à plus de douceur, de souplesse, à une myriades de sensations suaves.
Au lieu de cela, je suis obligée de me cacher quand je le porte parce qu'avec sa couleur orange (comme la mangue), il me teint les cheveux en rose saumon (sic). Je ne vous dis pas la tête chiffonnée qu'il me donne.
Jamais testé sur les souris blanches, c'est sûr mais sur ma tête, oui, pov moi.
Le shampoing est beaucoup moins extraordinaire mais justement il pêche par sa banalité et son prix de vente excessif.
C'est ainsi que je regrette mon infidélité aux produits l'Oréal qui se sont occupés de moi pendant toutes ces années sans jamais faillir ni demander de compensation.
Pas compliqués, pas chers, ils répondent à mon besoin, que demander de plus ?

Madame E

Pour Mon annif et pour Noël je me suis fait un cadeau, j'ai acheté sur le net le livre de cuisine dont je rêvais.
Le voici :




C'est une ré-édition de 1949, une bible en ce qui concerne la cuisine traditionnelle française du 19°. C'est dans ce livre que j'avais recopié ma "fameuse" recette de la confiture d'orange.
J'ai tout de suite lu ce qu'elle proposait pour la confiture de fraises, j'ai hâte que la saison revienne pour l'essayer mais déjà, au vu de ma pauvre expérience en la matière, je pense que la sienne donne dans la logique.
Le livre est tombé à pic pour les fêtes de Noël. J'avais envie d'un chapon et je n'en avais pas cuisiné depuis belle lurette.
Pas de recette de chapon dans le livre, je me suis rabattu sur la recette de la dinde farcie au marrons.
Je me suis documentée sur le net pour cette recette mais je n'ai rien trouvé de logique, sauf peut-être une recette du chefsimon mais je ne voulais pas utiliser du papier alu, ce n'est pas bon à la santé.
J'ai suivi la recette de Madame E, et cela a été un succès.
Voilà ce qu'elle préconise :
Quand on cuit une volaille de grosse taille au four, il est nécessaire de la barder parce l'arrosage de la viande est difficile à assurer, puis de l'envelopper dans du papier sulfurisé que l'on laisse une bonne heure et demie avant de l'enlever. 30 mn plus tard on enlève la barde de lard. Important également : la poser sur une grille juste au-dessus de la plaque du four qui recueille les graisses et d'y mettre un peu d'eau.
Bon ap

En cours de test pour vous

Je viens tout juste d'acheter la nouvelle crème révolutionnaire (selon son fabriquant, s'entend) qui :

" enrichie en protéine d’escargot va tout réparer!! Elle convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes. C’est un anti-âge efficace qui facilite le renouvellement de la peau, un soin contre l’acné, elle diminue les cicatrices, les taches, les vergetures… bref elle fait tout".

Wouah.... Je vous dirai si cela marche vraiment.

Peut-être bien que nos biochimistes sont tombés sur un vieux grimoire de sorcières pour nous concocter cette merveille.


Le bio et moi

Comme tout le monde je me préoccupe de notre planète. Dernièrement, Alain et moi, sommes allés au premier salon du développement durable. Contre tout attente cela a été super intéressant et nous avons pu constater que cela commence à bouger, pas mal, dans le pays.
Nous avons ainsi appris qu'un point tri sélectif est installé aux "Tours de Magenta".

Influencée, (je déteste ce mot, mais bon, il faut reconnaître que c'est tendance, les médias adorent le sujet), j'ai commencé à faire le tri et j'ai rempli allègrement un sac avec des bouteilles en plastique et en verre.
Ce soir, je me suis rendue à la sic pour y déposer ma collection, la poubelle plastique était presque vide mais celle du verre croulait sous les bouteilles de vins et autres alcools, les "Bio" ne sont pas sobres apparemment.....
Cette photo aura dans quelques années une valeur inestimable, c'est la première photo du premier point de tri sélectif de Nouméa, alors appréciez SVP.




Le bio rempli notre vie, tout est bio même la lessive :




Je me suis laissée tenter par cette lessive parce qu'elle est conditionnée dans un contenant souple moins polluant (je suppose) qu'un contenant rigide.
Cette lessive est parfaite pour laver le linge propre, cela n'est pas le cas pour du linge taché, je viens d'en faire les frais sur une chemise neuve.
Lavée trois fois, la chemise a gardé ses taches de gras. J'ai couru chez Carrefour mon gourou pas sectaire en matière d'écologie et j'ai acheté une bonne vieille lessive en dose, celle qui pollue bien mais qui rempli sa fonction : nettoyer.

Confiture

Pour faire de bonnes confitures, mangez des œufs !
C'est l'histoire que je viens d'écouter sur France Inter. Hervé This mon gourou en matière de chimie culinaire donnait le conseil de faire macérer des coquilles d'œufs dans du citron et d'en arroser vos confitures pour qu'elles soient bien solides, bien prises comme disait ma grand-mère.
Implicitement, il nous a laissé le soin de compléter notre formation par des expériences personnelles puisqu'il n'a pas dit à quel moment il fallait ajouter la mixture aux fruits, ni la quantité qu'il en fallait.
C'est le calcium des coquilles qui jouerait le rôle de ciment entre les différents éléments.
Bon, à présent, y-a-plus-qu'à. Cela me soulage de savoir que je n'ai pas besoin d'une bassine en cuivre pour les faire. J'ai toujours eu du mal avec les ustensiles de cuisson en cuivre qui sont pour moi à reléguer comme déco avant qu'ils nous empoisonnent (phénomène qu'il a rappelé dans son interview, il a dit aussi que le cuivre jouait également ce rôle de cimentation).

Cuisine marocaine

Je viens de prendre une semaine OFF. Je suis restée pratiquement enfermée toute la semaine à la maison pour cause de remise en forme et parce que la voiture d'Alain étant en panne, il utilise la mienne.
J'ai passé une journée à faire des cornes de gazelles d'après la recette que j'ai trouvé dans ce livre de cuisine, acheté au Maroc mais d'édition française.




Tout n'y est pas expliqué en détail, cependant, étant donné que j'ai des bases solides en matière de cuisine et le gout de ce que cela doit être, je pense avoir pas mal réussi mes premiers essais. N'ai-je pas eu le suprême compliment, hier soir de la part des heureux gouteurs " Je n'en ai jamais mangé d'aussi bonnes"
Parlons de ce livre qui fait parti d'une série. Il est présenté comme un jeu de 7 familles. Chaque membre de la famille donne quelques recettes, c'est ludique, très bien présenté avec des photos superbes et surtout cela a le mérite de donner des recettes vraiment familiales donc tout à fait possible à réaliser.
Je suis enchantée d'en avoir fait l'acquisition.




Afin de lutter contre une grande frustration (je n'ai pas pu ramené le rhum arrangé aux cerises réalisé à Toulouse ni l'huile AOC de Provence), j'ai fait aussi du rhum arrangé à la fraise avec les fraises que nous sommes allés ramasser à Tamoa et la traditionnelle bouteille de rhum achetée en duty free sur le chemin du retour.
Au moment de ranger le bocal dans mon placard-bar j'ai eu la désagréable surprise de trouver celui-ci totalement vide. Adieu les cognacs et armagnacs vieux de plusieurs dizaines d'années. Nous avons été cambriolés sans que l'on s'en rende compte, un comble !




Miam

Noël approchant, je vous livre ma recette des truffes en chocolat.
C’est une recette que j’ai expérimentée plusieurs fois, elle marche, je l’ai prise dans une revue féminine, il y a plusieurs années.
Cette année j’en ai fait pour l’annif d’une amie. Pour la surprise, j’ai varié un peu la recette en ajoutant soit du gingembre confit (coupé en tout petits morceaux), de la pâte de fruits secs bio, du Cointreau (mon mélange préféré).
Ainsi, cela a été comme dans le film de Forest Gump “La vie est une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi l’on va tomber”.
J’ai acheté du chocolat bio à 2 000 F le kg à la “Vie Claire”, le gingembre confit chez “Côte d’Asie” la crème et le beurre fin (entendez fin cher), ainsi que les caissette en papier chez Casino Johnston.
A la fin de la préparation, j’ai lavé dix cuillères parce que j’ai goûté à tout à chaque étape (j’ai un peu honte mais je m’assume, enfin j’essaie).


Ces truffes se conservent au maxi 5 jours.
Pour 20 truffes environ :
100 g de chocolat fondant,
2 jaunes d’oeufs extra-frais,
125 g de sucre glace,
100 g de beurre fin,
½ dl de crème fraiche,
50 g de cacao non-sucré (j’utilise Van Houten 100% cacao, best quality),
Quelques gouttes d’extrait de vanille liquide.
Pour enrober : 30 g de cacao non sucré.

Préparer votre plan de travail comme dans les recettes à la télé : Séparer les jaunes d’oeufs, peser le sucre, le cacao et le beurre qui doit être mou mais pas fondu. Préparer la quantité de crème. Il est important d’avoir tous ces éléments prêts à être utilisé afin d’éviter que le chocolat ne refroidisse.
Sortir l’extrait de vanille, un fouet, une casserole à fond épais, une spatule souple, un tamis à farine, une tasse à café, une jatte, du film étirable.


Vous êtes prêts ? C'est parti.
Casser le chocolat en morceaux, le mettre avec une cuillerée d’eau dans une petite casserole à fond épais, chauffer le tout à feu très doux jusqu’à qu’il soit entièrement fondu (ou faites comme vous avez l’habitude, depuis la parution de cette recette tout le monde utilise le four à micro-onde, je ne l’ai pas fait hier, en me disant qu’il était nécessaire de garder la chaleur des parois de la casserole).

Quand tout le chocolat est fondu, ajouter, hors du feu, les oeufs puis le beurre. Mélanger au fouet vigoureusement.

Tout en continuant à remuer, ajouter la crème, le sucre glace et enfin le cacao et l’extrait de vanille. En ce qui concerne le sucre glace et le cacao je les ai passé au tamis et ajouté petit à petit, afin d’éviter les paquets.

Mettre la pâte dans une jatte, placer sur le dessus du film étirable.
(Si vous ajouter des “améliorants” faites le maintenant).

Placer la jatte quelques heures dans le réfrigérateur jusqu’à fermeté.

Pour former les truffes, faire tomber une par une des boulettes de pâte (formées avec deux petites cuillères ou dans la paume de la main) dans la tasse contenant le cacao.
Tourner la tasse pour bien enrober la truffe de cacao (et là c’est un peu magique, elle se roule d’elle même). A l’aide d’une autre cuillère la déposer dans une caissette en papier. Garder au frais jusqu’au moment de servir.

Bonne ap.


Comme du bon pain

Alain a testé la recette du pain maison trouvée dans un de ses livres de Sciences Physiques, niveau 1°.
Je suis épatée il a réussi du premier coup à nous faire du bon pain.
C'est facile, dit-il, il faut surtout s'attacher à bien pétrir la pâte (il a utilisé un pétrin mécanique) et beaucoup de temps.
Moi-même j'ai envie d'essayer la recette que j'ai piqué dans une revue de la salle d'attente de mon gynéco (avec l'aval de la secrétaire, j'suis polie).


Chérimoya

Voilà un bien étrange gros fruit que j'ai acheté au marché. Le producteur l'appelle "Chérimoya". Il fait sans nul doute partie de la même famille que le Corossol ou la pomme-cannelle. J'ai cherché sur le net et je ne suis pas convaincu de ce que j'ai pu y lire.
L'intérieur est alienesque par sa consistance et douçâtre par son gout, je préfère nettement les pommes-cannelle.




Testé pour vous

Ou plutôt, non testé pour vous, je n'ai pas eu le courage de monter sur le Kart alors que c'est moi qui avait entraîné Alain, Christian, Anne et Laurent sur la toute nouvelle piste de Karting de Nakutakoin près de la rivière de Dumbéa. En fait, comme cela est tout nouveau tout beau (la piste a trois semaines), il y avait foule et une attente de 2 X 10 mn avant d'embarquer. Je veux bien sûr essayer mais être toute seule sur la piste, au moins la première fois. Les autres me font peur et j'ai peur pour eux aussi parce que je me sens moins que pas doué pour ce sport.
Les autres ont été ravis et sont prêts à recommencer. Un bémol quand même à leur enthousiamse est le prix demandé (certes justifié mais bon) : Pour 10 mn il vous en coûtera 2000 F soit près de 17 euros.