Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le carnet de route de la famille Rolly


Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 11 novembre



Heureusement que les petits oiseaux sont plus doués que moi pour faire leur nid, sinon leurs oisillons passeraient au travers !
Sinon, cela m'a pris pas mal de temps rien que pour faire cela, alors si j'avais dû le refaire, je ne pense pas que je serai arrivée au bout, j'ai voulu aller à l'économie et ramasser des tiges de mimosa mais en fait elles n'étaient pas assez flexibles. C'est cool, j'apprends.








Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 4 novembre



Il y a plusieurs semaines déjà que cet arbre a été coupé, je suppose qu'il devait présenter un danger quelconque. La semaine dernière Catherine m'a donné des bisous. Cette semaine j'ai décidé d'allier les deux. Je n'ai pas dit mon dernier mot à propos de cette souche que je voudrais entièrement relooker avec de la peinture en attendant, en cette fin de semaine, elle distribue de doux bisous à tous (c'est écrit dessus à la craie jaune !).








Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 28 octobre



Bon, pas trop de vent ce matin alors je suis allée placée l'amour en cage sur la promenade. Ne sommes-nous pas tous un peu prisonnier lorsque nous tombons en amour? A vingt mètres de moi un jeune couple d'amoureux s'échangeait de petits cadeaux et de doux bécots, bien trop absorbés par leur amour, ils n'ont pas daigné jeter un regard sur ce que je faisais. Par contre un enfant venu là avec sa bande de copains depuis le squat voisin me demandait pourquoi je faisais cela et qu'allait-il se passer si cela venait à disparaître ?







Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 21 octobre



Bon, il y avait 25 nœuds de vent ce WE sur la promenade et je n'ai pas pu placer l'installation que j'avais prévue.
J'ai fait en vitesse celui-ci, il met en évidence un panneau de signalisation qui n'est pas toujours respecté.








Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 14 octobre



Double surprise ce matin à la promenade. Des dessins très colorés, un peu grossiers attirent l’œil curieux mais si l'on poursuit dans son étonnement, il est possible d'observer qu'il y en a aussi de plus délicats et tant pis pour les pressés !





















Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 7 octobre



Empaquetage de racines de banian affleurant le sol. C'est ce que j'avais envie cette semaine. J'aime bien le résultat qui est mieux qu'en photo.








Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 30 septembre



Alors voilà, cette semaine ce que j'ai fait peut paraître très discret et en fait cela l'est par un certain côté.
Mon idée était de faire scintiller les affreux poteaux qui bordent la mer, de faire en sorte qu'au cours de la promenade, on reçoive de petits glins glins de la part du soleil qui ne manquerait pas de réfléchir ses rayons sur le papier doré.
Cela fonctionne, mais il faut qu'il y ait du soleil sinon, c'est un peu triste, cela manque de contraste.
Comme il faut voir l'installation en marchant, les photos ne rendent pas tout le piment de la chose.
Voilà, je suis allée au bout de mon idée, c'est déjà pas si mal.
Les photos vous la montre de plus en plus rapprochée.
















Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 23 septembre



"Une belle invitation au voyage, votre création de ce matin" c'est le SMS que j'ai reçu dimanche. Merci à toutes les personnes qui me soutiennent dans ce travail.








Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 16 septembre



Un cœur de fleurs rouges bat pour tous mes amours.
Sur un espace de sable blanc, il scintille. (peut-être aurez-vous la suite..., je dois y aller là, we occupé oblige).







C'est vrai que c'est un peu kitch mais c'est ce dont j'avais envie....

Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 9 septembre



Monsieur de Bougainville
Ayant trouvé en Nouvelles-Hébrides
Ces caressantes cascades de fleurs
Décida, par un beau jour,
De leur donner son nom.
Se doutait-il illustre navigateur
S’il en fut,
Qu’elles traverseraient mers et océans
Et seraient même semées
Dans nos pays tempérés.
Ici elles rendent hommage
A leur ami banian
S’abritant, bien sages
Semblant s’enraciner
Jusque au fond de son tendre cœur
Tout en projetant
Sur notre piètre et terne promenade
Une riante touche de couleur








Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 2 septembre



Les pierres brisées
Se souviennent
Du sang figé
Des bagnards
Qui sans trêve
S'accrochaient
A leurs maigres rêves
De liberté.









Land Art sur la promenade Pierre Vernier semaine du 27 août


Triangle de vie
Que n'as-tu envahi
Nos états d'âme
Au point d'être sursouscrit
Ne clos donc point l'huis
De toutes les belles dames



19 août



Vous allez penser que je copie lamentablement, eh bien ce n'est pas vrai, voilà.
L'idée même d'avoir copié ne me serait pas venue à l'esprit si, je n'avais pas vu ça :




C'est où cela ? Vous allez me dire.
C'est l'arbre du bar extérieur du nouveau 1881. Sympa comme endroit bien que l'ayant découvert ce midi, je ne sais pas comment c'est le soir.


A chaque fois que je marche sur la promenade, je regarde avec attention ce yucca qui a l'air de sortir tout droit d'une quelconque thébaïde. J'ai toujours l'impression qu'il semble me demander de rester un peu auprès de lui afin de lui tenir compagnie.
Au fond, je l'aime bien, toutefois je redoute les piqûres de ses feuilles acérées qui manquent de la courtoisie la plus élémentaire dès que l'on fait mine de leur prodiguer la moindre caresse.
En piquant sur leur extrémité une sphère bleue, je voulais l'adoucir, tenter de l'apprivoiser.
Cette idée je l'avais depuis un certain temps, je suis contente de l'avoir mise en œuvre ce matin, vous voyez bien donc que je n'ai pas copié !







12 août



Comme des dragées sucrées au pied d'un cocotier.










5 août



A pas lent, mais sûrement,
J'ai posé des rubans,
Pour plaire au vent.