Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le carnet de route de la famille Rolly


Samedi 26 janvier 2012



Cela a un peu pinaillé, ces dernières semaines, pour l'aménagement du jardin mais, hier, le temps a été rattrapé.
Il y avait deux gros engins, 3 hommes et moi et moi.
Le plus jeune chauffeur d'engin, Lyvan, n'a que 16 ans, il a appris à conduire avec son père dès 8 ans, aujourd'hui il manie la pelle comme moi mes casseroles avec délicatesse et précision, quel talent !
Si on les regarde d'en bas, les engins paraissent tout petit mais en fait ils sont énorrrmous et je suis impressionnée par le travail qu'ils arrivent à faire.





Mais, que font-ils ici ?
Nous allons construire un abri de jardin pour garer le petit tracteur que nous avons acheté d'occas. C'est un vrai jouet le truc, je vous le montrerai en photo plus tard. Cet abri sera prolongé par une serre, parce qu'il faudra beaucoup de plantes et d'arbres pour occuper tout cet espace.
Mes premières plantations se sont avérées une catastrophe, les cerfs ont tout détruit...Ouen (très fort le ouen)
Je digresse là, je disais donc que nous allions construire un abri de jardin et pour cela nous avons besoin au fond de la propriété d'eau et d'électricité. Les engins étaient là afin de faire une route jusqu'en bas, d’aplanir l'espace pour l'abri, de créer une mini plateforme pour poser mon rêve de gloriette et enfin faire une tranchée pour dissimuler les tuyaux d'eau et le câble électrique.
La matinée pour moi, a vite passé, entre deux discussions, je triais les pierres que je voulais garder (j'aime les pierres...). L'après-midi a été plus longue, elle s'est terminée à la nuit. Les phares des engins ressemblaient à des lucioles d'extra-terrestres, lorsqu'ils passaient près de moi, j'avais peur.
J'ai quand même aidé Alain et Harold à passer le câble électrique dans sa gaine en plastique, un pour dérouler le câble, un pour aider à son enfilage dans la gaine (mon job!) et un autre pour tirer 50 m plus loin le fil bleu de la gaine qui accroché au câble, le fait pénétrer progressivement dans la gaine. Cela n'est pas facile pour une personne comme moi, qui n'a jamais fait cela, je me sentais fin utile ! Après j'ai aidé de ci de là puis ayant épuisée mes ressources physiques je suis partie en balade dans la forêt et près de la retenue collinaire. C'est vraiment formidable d'avoir un terrain qui donne sur un brin de forêt sèche.















Pour m'occuper, j'ai fait un land art de chantier avec ce fameux fil plastique bleu de la gaine électrique (j'adore sa couleur).





Je plante ma chaussure dans la scorie qui a une belle couleur bleu-grise, c'est étrange l'empreinte qu'elle fait tantôt je la vois en creux et tantôt en relief, je ne comprends pas comment fait mon cerveau ce tour de passe-passe !




Un arc en ciel vient nous faire un petit coucou, puis au moment où le soleil se couche, la lune presque pleine, prend la relève et nous souhaite une bonne nuit. Arrivé à la maison Alain, un peu cassé se douche, mange et se couche, il passera une mauvaise nuit les muscles tétanisés par d'horribles crampes.





Oui j'ai mis la photo à l'envers, mais c'est comme cela qu'elle me plait!















Pour Bibi



Ce billet est particulièrement dédié à Brice et Arnaud afin de dissiper toute polémique possible...
Ce we nous avons en famille, commencé à débarrasser le garage de ma mère, et j'ai retrouvé devinez quoi ? Le biberon perdu de Bibi !
Comme quoi tout peut arriver ! 22 ans après, il est intact et la tétine semble encore utilisable, oui oui...
Je le garde précieusement, il ira rejoindre le cabinet de curiosité du grenier de Bouibouisse, si comme j'en ai l'intention chaque objet qui s'y trouve sera le début d'une histoire à raconter à mes petits enfants, celle-ci qui fait partie du patrimoine familial est déjà presque toute faite.






J'ai retrouvé également un carton remplis de livres d'enfants qui ont dû rester là pour être donnés à un quelconque neveu ou nièce, cela m'a fait tout drôle de retrouver les livres que j'ai utilisé pour apprendre à lire à mes enfants, j'espère qu'après 20 ans de repos, ils pourront servir à l'autre génération.
J'ai appris à lire à mes trois enfants avant la classe de CP, ils ont appris en très peu de temps et malgré cela ne se sont jamais ennuyés en classe, ils ont pu ainsi se concentrer à faire autre chose. Je vois bien Diane jouer à la maman et aider ses camarades, Arnaud à s'appliquer à écrire (il avait une écriture bien plus belle et précise qu'aujourd'hui!) et Brice à lire dans son coin (enfant, Brice lisait un livre par jour).




2013



J'ai été un peu angoissée par l'arrivée de cyclone Fréda qui était il y a trois jours très virulent, depuis il s'est calmé et c'est avec soulagement que nous attendons la fin des pluies.
Comme il a un peu chamboulé nos projets de fin d'année, j'avais une réserve de temps que j'ai consacré à la réalisation d'une gloriette en Wire Art. J'aime les gloriettes et j'espère en avoir, un de ces jours, dans mes jardins en attendant, je profite de celle-ci !
Mine de rien, cela m'a occupé une journée entière. C'était donc une première parce que je passe rarement autant de temps sur une œuvre d'art (à part la peinture mais c'est morcelé sur plusieurs jours !). J'étais toute contente d'avoir fait de super biscotos à mon personnage masculin, (sensé représenté Alain...) jusqu'au moment où je me suis rendue compte qu'il souffrait de gigantisme, et qu'il ne passerait jamais la porte de la gloriette. Zut, j'ai perdu du temps à le refaire mais finalement, celui-ci a une bonne tête.

Je vous souhaite pour l'année qui s'annonce :
* De continuer à être baigné par l’affection de vos proches.
* De remplir avec beaucoup de sousous votre tirelire.
* D’oublier l’adresse de votre médecin ainsi que celle de votre pharmacien.
Rajoutez à cela tous les vœux que vous voulez...