Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le carnet de route de la famille Rolly


29 août



Mon tout nouveau projet artistique : Land art sur la promenade Pierre Vernier.
Je voudrais m'y tenir pendant quelques semaines.
Ce vendredi, il pleuvait mais je n'ai pas voulu déroger dès la première semaine ! Aussi, je suis allée quand même faire mon petit truc. Ce matin j'y suis retournée pour me rendre compte que la pluie avait complètement dilué le sable ; c'est possible cela de diluer du sable ? Ben il faut le croire parce qu'il avait totalement disparu englouti dans la bouillasse.
Vous aurez donc droit en exclusivité aux deux versions de l'installation :










L'île de Rangitoto

En m'éloignant de la ville...





J'ai posé le pied sur une terre toute neuve, moi ! Ouais...
Cette île qui se trouve à une vingtaine de minutes d'Auckland en ferry est un tout jeune bébé, à peine six cents ans d’existence, une broutille à l'échelle de notre bonne vieille terre.
C'est un volcan qui a surgit de la mer, et par endroit on peut encore voir ses entrailles à l'état brut.




Mais ce qui est le plus étonnant, c'est qu'en si peu de temps la flore ait pris possession de cet espace sans rien demander à personne, on y a trouvé des arbres vieux de 250 ans.




En une heure de marche, l'on se retrouve au sommet, le panorama enthousiasme tout un chacun.




Moi, je rêve de rester ici, de ne pas reprendre le ferry, d'y rester cachée "La disparue de l'île de Rangitoto" le titre d'une aventure qu'il me plairait d'écrire.

Une journée dans les grands magasins



Incontournable, la journée shopping dans la city, en plus c'était les soldes !














Lala fait des bêtises



Cela fait déjà une semaine que Lala a retrouvé ses copains à la maison, il a encore des trucs à leur raconter :




Lala en a marre de rester enfermé dans la maison de Didi, mais que faire par temps de pluie ? Le musée propose-t-il, OK, c'est parti. Lala est tout excité aussi, il fait plein de bêtises :
Mireille le rattrape de justesse avant qu'il n'essaie de s'assoir sur cette étrange chaise faite dans une vertèbre de baleine.




Il se sent l'âme d'un pur guerrier maori et veut sauter dans cette pirogue creusée dans un seul arbre de vingt mètres de long, heureusement que c'était un peu trop haut pour ses petites pattes.




Il ne veut plus quitter les kiwis, et essaie de leur parler mais eux ne comprennent pas le français !




Quand il veut prendre ce coquillage pour l'accrocher autour de son cou, Mireille en a vraiment marre "Mais tu ne vois pas qu'il est un démentiellement trop gros pour toi".




Il a adoré le spectacle son et lumière de la petite goûte d'eau mis en scène par le cirque du soleil et a pris la peur de sa vie pendant la reconstitution de la naissance de l'île de Rangitoto, avec un tremblement de terre plus vrai que nature.
En fin de compte, une bonne journée de plus....