Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le carnet de route de la famille Rolly


Testé pour vous.

Hier soir Alain, moi, Nico et Sousoune étions au restaurant japonais " Le Mikado".
Le cadre n'est pas terrible, même si l'on est zen et minimaliste, on peut faire beaucoup mieux.
Par contre ce qu'il y a dans votre assiette vaut le détour, c'est bon, frais, léger et pas cher.
Les desserts n'étant pas japonais du tout, nous avons décidé (sous proposition éclairée de Sousoune) d'aller manger une crêpe à la BD. Je n'avais pas un bon souvenir de cette crêperie mais là, on s'est régalé de crêpes flambées légères et gouteuses.

Cette année nous partageons ensemble 30 ans d'amitié et de mariages respectifs, c'est aussi cela la vie.


Le dernier livre lu

Mignonne, Mignon, allons voir un peu ce qui se passe ailleurs!
Pour ceux qui ont envie de partager notre quotidien de prof sympa essayant de faire évoluer la gente humaine, je vous recommande ce livre. F Bégaudeau nous offre là un strip tease que peu de personnes oseraient et cela avec l'humour d'un grand maître.


Samedi soir

Nous aussi nous avons nos nuits des musées. Avec Corinne et Christian nous avons déambulé dans le musée de Nouvelle-Calédonie la nuit. Les esprits qui hantent les lieux avaient pris corps et nous ont offert des danses très expressives.





Avant d'entrer, nous avons pu apprécier l'expo temporaire sur les parures du Pacifique. Belle expo agrémentée par des œuvres d'enfants du primaire.





Théorbe

Ben là ! ma culture musicologique a fait un bond énorme hier soir. Laurence m'a invité à partager un concert de musique baroque avec une voix d'alto (contre ténor). Un musicien hollandais d'origine indonésienne parlant anglais et français charmant et charmeur nous a joué du théorbe. Je savais même pas que cet instrument existait. Le résultat de tout cela est un total transport dans une autre dimension. J'ai beaucoup aimé.
Chance pour moi, j'ai rencontré là-bas Marie-Pierre qui, après avoir baladé à cheval les musiciens, était venue réécouter le concert. Super passeport pour être introduite dans la loge des artistes et ainsi avoir pu photographier cet instrument étrange.




Le dîner du samedi soir

Samedi dernier nous étions invité chez Marie-Christine et Domique. Présents églement Betty et Gérard. L'occasion de parler de tout et de rien mais aussi des différents mariages qui mijotent sur le feu.

Ciné

Le WE dernier : Cinéma du "je ne sais plus quel jour", nous avons vu :Munich le dernier film de Spielberg. Je n'ai pas du tout aimé ce film. Ne parlons pas de la réalisation technique, ni de la prestation des acteurs qui sont bien sûr excellents mais du scénario qui le rend peu crédible. Pour moi soit on est dans le fantastique ou l'irréel (genre Mr et Mrs Smith) soit on est dans le réel et là il faut assurer pour que cela ressemble à du vrai, vraiment vrai, hors je trouve que ce film prend des raccourcis trop faciles avec la réalité des faits. Du coup, cela m'enerve. De plus je me suis ennuyée, après le 1° "nettoyage" je me suis dis si c'est comme cela pour les 10 autres, on a pas fini.

Ilôt Ténia

Avec "Bou'de brousse" nous sommes allés sur l'ilot Ténia, passer la journée de dimanche.
C'est une sortie super sympa, à deux mètres du bord de la plage, on peut voir toutes sortes de poissons qui viennent manger du pain entre vos jambes, 3 mètres plus loin il y a des "patates" où évoluent de plus gros poissons, c'est le paradis pour les peureux de l'eau comme moi.

Sur le chemin nous avons rencontré un dauphin qui vit là, dans la baie, avec sa petite famille.
Je vous dis pas comme c'est difficile de photographier ces bêbêtes là, il faut déclencher avant qu'ils sortent de l'eau, là je crois que j'ai eu du bol.



Le bout de l'ilôt et sa langue de sable.


J'ai photographié aussi une perturbation, je crois bien que je vais participer avec cette photo au concours organisé par la météo.nc, le concours est ouvert tout le mois de mai.


Séance repos et bronzing après le reste de rhum arrangé "bois bandé".



Testé pour vous.

Une fleur d'éliconia nous souhaite la bienvenue à l'hôtel des "Paillotes de la Ouenghi"



L'hôtel est un peu délabré mais reste correct pour y dormir une nuit. Alain et moi avons dormi sur les matelas de la mezzanine du bungalow 2. C'est quelque chose ces matelas, j'ai suggéré au patron de les essayer une nuit. Il y a une toile, une série de resorts fatigués et une autre toile. Le tout fait 15 cm d'épaisseur, quand on s'y couche, on a vraiment l'impression de dormir par terre (vous comprenez là j'espère, c'est parce que les resorts s'écrasent gravement) mais en plus vous les avez qui vous rentrent dans le gras du dos et dans les fesses, à tous les coups cela devait être une torture moyenâgeuse.

Le repas du soir était correct, pour une fois je n'ai rien à dire parce que cela n'était ni horrible, ni très bon.

L'assiette de coquille saint Jacques qui a composé mon menu.

Ballade du WE

En allant à la Ouenghi, nous nous sommes arrêtés à la pépinière "Mango" sur la route de Tontouta.
On peut vraisemblablement visiter leur parc moyennant 500F, je dis "vraisemblablement" parce que le jardinier qui nous a reçu, nous a spécifié qu'il nous faisait une fleur (normal pour un jardinier) en nous accordant ce droit qui est apparement réservé aux groupes (sic).
C'est un beau parc quand même.
Nous y avons vu un arbre fort peu sympatique que je ne connais pas, rempli de grosses épines; Messieurs attention à vos bonbons si vous voulez y monter.


Belle perspective de palmiers royaux sur le chemin du retour de la ballade.

Le ciné du vendredi soir

Chance pour nous, la Mairie du Mont Dore accueillait pour la 1° fois le festival des très courts.

cf :le site officiel

C'est un festival de court-métrage de moins de 3 minutes. Il passe en simultané dans plusieurs villes de France et d'ailleurs. A la fin de la séance, on nous incite à voter pour nos 3 films préférés.
J'ai beaucoup aimé plusieurs films mais j'ai voté pour les suivants : n° 11 FANCY, n° 27 Le baiser, n° 49 Carlitopolis.


Chaque seconde

Chaque seconde compte dans la vie, le Jeudi 4 mai prochain à 1 heure, 2 minutes et 3 secondes nous aurons le temps marqué de la manière suivante :
01:02:03 - 04/05/06

Cela ne se reproduira plus jamais dans votre vie.
C'est vrai aussi pour 01:02:04 - 04/05/06, mais c'est moins rigolo, n'empêche moi je pense toujours que chaque seconde compte dans la vie pareillement.

Premier Mai

Je reviens de WE à Bourail, où nous avions loué à la Mutuelle.
WE très sympa et reposant, plein de surprises et de rencontres.
Le samedi matin, nous sommes allés sur la piste d'une ancienne mine au-dessus de la rivière du Cap. Vue splendide et rencontre avec une biche et son faon pas farouche du tout.




Le dîner du samedi soir : Nous étions invités chez Joëlle et Jean-Paul dans leur maison de WE. Nous y avons rencontré leurs amis réunionnais qui nous ont régalé de "bouchons" spécialité réunionnaise parfumée au combava, une totale réussite. Nous sommes partis avec deux brins de muguet offerts par Laure et Joëlle.


Alain nous a épaté, après avoir dévalé à la course la montagne le samedi, il s'éclate en body board dans les vagues de la Roche Percée.
Moi aussi, je me suis baignée et je crois bien que c'est la 1° fois que cela m'arrive un 1° Mai.



Le dimanche soir, j'ai fait des photos du coucher de soleil :

Ombre auto-portrait


Un couple d'amoureux inconnu a gentiment posé pour moi.